C’est pas nouveau, Facebook change d’avis et d’indicateurs de performance comme de chemise. Au tout début des pages de marque, il y avait le taux d’interaction, le fameux.

définition du taux d’interaction = somme des interactions (likes/comments/share) / impressions

ce taux d’interaction était même affiché sous les posts ce qui permettait d’avoir une vue rapide des statuts les plus performants. Mais l’indicateur n’est pas très fiable, en effet les impressions ne sont pas « uniques » c’est à dire qu’une personne a pu être exposée plusieurs fois.  C’est pour ça que j’ai depuis plusieurs mois choisi d’annoncer un taux différent dans mes bilans. Avec l’arrivée des « nouveaux » (entre  »  » parce que ça commence à dater Facebookement parlant) reports ces informations sont disponibles, le taux d’interaction qui me paraît le plus juste est donc le suivant : interactions uniques / reach

People Talking About This ?

Quand Facebook a fait une mise à jour il y a plusieurs mois, une nouvelle donnée est apparue : « People Talking About This ». Le PTAT indique le nombre « d’histoires » générées par un utilisateur. Moi j’appelle ça un fourre-tout. Mais c’est très malin de la part de FB de l’afficher publiquement sur les pages, les marques se posent des questions et trouvent un nouveau terrain de jeu pour jouer à « qui a la plus grosse ? » : après la course aux fans, voici la course aux PTAT. C’est même pire que ça, c’est une course dans la course.

Devinette : Quel est le meilleur moyen d’augmenter son PTAT ?

Réponse : faire de l’achat media sur FB. Un nouveau fan incrémentera l’indicateur ou du post sponsorisé (« sponsored stories ») favorisera les interactions sur un post, donc le People Talking About This.

Et le reach dans tout ça ?

Lors de ses dernières annonces (début mars si je ne me trompe pas), Facebook a annoncé le lancement prochain du « reach generator » qui permettra (moyennant finance) de toucher 75% de sa base de fans contre 16% en moyenne aujourd’hui. (plus de détails sur le reach generator facebook ici)… aucune réaction ? VOUS NE TOUCHEZ QUE 16% DE VOS FANS ! des fans pour la plupart du temps achetés. C’est à dire qu’il faut payer pour les avoir puis payer pour leur parler ? … je suis étonné qu’une révolution n’ai pas (encore) éclatée.

Bref, Facebook a clairement donné un nouvel os à ronger aux marques : le reach. Aujourd’hui c’est de plus en plus clair, puisque j’ai vu apparaître à mon réveil ceci sous les posts de ma page Coup de vieux :

plutôt une bonne nouvelle, j’ai un reach de 50% versus les 16% annoncés en moyenne mais c’est normal la page est très petite. Plus une page facebook augmente son nombre de fans, plus il est dur d’avoir des bons taux d’interaction qui impacte le edgerank, donc le reach.

C’est nouveau ?? en fait non 🙂 ce chiffre était déjà calculable (et pour ma part calculé) dans la mesure où dans les exports excel fournis par les Insights Facebook on avait déjà le reach par post, restait à le mettre en relation avec le nombre de fans. D’ailleurs, sur quelle base Facebook calcule-t-il le reach ? le nombre de fans le jour du post ? à en croire la capture d’écran ci-dessus non. L’article date d’il y a quelques jours et il est inscrit que le calcul se fait sur 10 755 fans (nombre de fans au 30/05 soit aujourd’hui). Bon, c’est peut-être un détail mais en phase d’acquisition media, le chiffre évoluera tellement qu’il va être dur à suivre : en faisant des bilans les 1er de chaque mois, les statuts du début du mois dernier seront désavantagés par rapport aux derniers.

Les marques vont à nouveau s’affoler. Le téléphone va sonner : « on a un reach pourri ! c’est catastrophique ! comment on fait ? » : faut encore payer, le reach generator cette fois. Une fois de plus il faudra dire : « c’est pas moi c’est Facebook… » mais en principe ce changement était anticipé et vos clients sont déjà prévenus hein ? 🙂

 

 

 

Categories: Facebook 0 like

4 Responses so far.

  1. Stéph dit :

    En fait, on ne pouvait pas vraiment calculer le reach précis d’un post ou d’une page sur ces fans avant. On n’avait qu’une estimation.
    En effet le reach donné par Facebook inclus les fans et les non-fans d’une page, même si l’on peut supposer qu’un post touche à plus de 90% des fans.

    ++

  2. lepetit dit :

    très intéressant…

    Une question, y a t il une possibilité d’avoir accès aux stats qui permettent de comparer son reach à celui des autres pages?

    Merci bcp,

    Hélène

  3. Jim West dit :

    @steph En faisant « reach par post/nb fans » on obtient le reach sans estimation non? et il me semble bien que le calcul était déjà faisable avant cette mise à jour.

  4. BestLayne dit :

    I see you don’t monetize wildwildweb.fr, don’t waste your traffic, you can earn additional
    bucks every month with new monetization method. This is the best adsense alternative for any type of website (they approve all sites), for more info simply search in gooogle: murgrabia’s tools

Leave a Reply