Un récent article d’un blog du Monde met en avant une pratique qui semble parler à tout le monde et met un nom dessus : l’IP Tracking.

Qui n’a jamais fait une simulation pour trouver le prix d’un billet d’avion, puis découvert quelques minutes/heures/jours après que le prix avait augmenté? D’après l’article, cette différence de prix pourrait ne pas être du qu’au Yield Management (technique d’optimisation de prix / remplissage pour les sociétés de transport), mais aussi en fonction de votre IP.

easyjet

Soyons concrets : vous lancez une simulation pour un Paris-Bali (on se fait plaisir). Quelques coups de fil et confirmation, 2h après, vous êtes prets à passer commande : le prix a augmenté (souvent de l’ordre de 5 à 15%). L’objectif ? générer l’urgence et l’acte d’achat en mettant en place une (vraie) augmentation des prix due à la (fausse) raréfaction des billets.

Si la SNCF et Air France ont déjà précisé qu’ils n’utilisaient pas cette technique, le sujet a fait parlé, si bien que la député européenne Francoise Castex a mis la question sur la table du parlement européen dans le but de savoir et d’arrêter cette pratique.

Plus d’informations sur le voyage sur Wandererz

Categories: Marketing 0 like

One Response so far.

  1. La sournoiserie de cette pratique réside surtout dans le fait que l’ajustement du prix est individuel : on ne subit la hausse que parce qu’on a déjà été tracké : les autres utilisateurs auront un autre prix, eux aussi. Cela dit l’adresse IP n’étant pas une donnée personnelle en soi, c’est difficilement attaquable : c’est juste tordu !

Leave a Reply