7 février 2023

Le joli mois de mai ou la déprime de l’agrégateur

On commence par tous acheter du muguet honteusement cher et il fait beau, on a plein de jours de congés, tout le monde part en week-end et revient au boulot bronzé, c'est génial !

3 jours travaillés sur les 11 derniers : l'occasion rêvée de se ressourcer quand on a plus eu de vacances depuis des années, des mini-vacances en quelque sorte ! Bref, que du bonheur ! en apparence du moins…

En ma qualité de jeune actif, j'ai également eu l'occasion de découvrir mon premier mois de mai en agence, avec des projets qui n'avancent plus (ou pas assez vite) parce que le mois de mai c'est aussi ça :

– des reprises difficiles après des longs week-ends de repos

– des délais qui raccourcissent et des plannings compliqués à tenir

– un ras-le-bol d'être devant son ordi lié à la splendide météo du moment

– des heures supp pour rattraper les jours chômés

– un manque de temps pour lire ses flux

c'est ce dernier point que j'aimerai développer un peu :

Je pense que c'est ça qui me déprime le plus : ne pas réussir à lire mes flux… ça fait peur.

Je vois régulièrement ce fameux "1000+" qui indique que j'en ai au moins pour 1 heure à lire les milliers d'infos avec tous les doublons que ça comporte. D'abord on lit l'info sur un blog ou site d'info US, ensuite dans les digg-like US, puis sur un blog FR, puis sur tous les blogs FR, puis sur les diggs-like FR… (ça mérite au moins un futur article sur le cycle de l'information)

Le passage de Netvibes à Google Reader m'a vraiment fait du mal : j'ai très vite pris l'habitude de lire tous mes flux. Et si je supprimais des flux ? mouais… lesquels ?  C'est très difficile de concilier le professionnel, le personnel et le reste :

– lire ce satané livre que j'ai recommencé 6 fois  en 2 ans jusqu'à la page 150

– jouer à GTA IV et finir les 5 autres jeux commencés il y a 1 an

– sortir

– tenir son blog à jour

– passer une soirée tranquille devant un bon film sans avoir le PC sur les genoux 

– développer ses projets personnels

 etc…

J'ai pensé à demander une dérogation pour avoir des journées d'une 30aine d'heures. C'est à peu près le temps qu'il faudrait pour pouvoir vivre pleinement mes journées… d'autres solutions ?

Vincent Malischewski

Consultant pour l'agence Heaven depuis 2007. - Expertise SEO - Analyse de l'engagement sur Facebook

Voir tous les articles de Vincent Malischewski →

3 réflexions sur « Le joli mois de mai ou la déprime de l’agrégateur »

  1. T’as oublié de penser au temps passé dans le métro bondé te bloquant de tout autre activité … ce qui, pour ma part, me fait perdre 2h+/jour d’une potentielle occupation plus constructive 🙂

  2. S’attaquer à GTAIV te condamne a être un NoLife les 6 prochains mois… Choisis bien !

    Et sinon pour rattraper tes fluxs d’info : un petit condensé –> Olivier Martinez ferait des geysers en mettant un mentos dans du coca tout en surfant sur la nouvelle beta Firefox..
    Et hop tu sais tout :=)

  3. d’après les flux d’aujourd’hui, Carl Icahn a du se taper Olivier Martinez parce que j’ai vu son nom partout…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *